L’outsourcing des retraites fait trembler la Maison de Verre. Après des décennies de gestion à l’interne des fonds de pension de l’ONU – qui, ensemble, totalisent la somme faramineuse de 37 milliards de dollars – le comité des pensions a décidé de confier l’administration des actions américaines et canadiennes à une société tierce. A eux seuls, ces placements valent aujourd’hui 9 milliards de dollars, soit 11,2 milliards de francs.
Tribune de Genève en ligne – www.tdg.ch – ONU (03.02)

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterEmail to someone