La décision était attendue. Le taux minimal LPP, actuellement fixé à 2,75%, passera à 2% en 2009, son niveau le plus bas depuis l’introduction du 2e pilier, en 1985. Les capitaux retraites seront donc moins bien rémunérés. Exemple: un capital de 100 000 francs ne sera plus crédité que de 2000 francs à fin 2009, contre 2750 francs cette année.

En pleine crise boursière, le Conseil fédéral a suivi, comme il en a l’habitude, la Commission fédérale de la prévoyance professionnelle (commission LPP, paritaire), qui avait déjà recommandé une telle baisse en septembre, à un moment où l’impact de la crise financière était encore moins tangible.

Tribune de Genève

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterEmail to someone