Ce livre des Sabine Montagne propose une analyse du développement de l’industrie américaine des retraites par capitalisation. Pour Montagne, ces mécanismes « racontent une fable », celle de « la conciliation possible de la protection et de la spéculation au sein d’un même dispositif ». Elle démontre „que l’organisation de l’industrie des fonds de pension et les modalités d’évaluation des gestionnaires d’actifs ne garantissent plus le montant des retraites versées. Dans la configuration actuelle, l’épargne financiarisée ne peut guère servir d’autres intérêts que strictement financiers, tout en enrichissant les banquiers, assureurs, gestionnaires et conseils qui la drainent des ménages vers les marchés“ (Le Monde Diplomatique).

Link to Le Monde diplomatique

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterEmail to someone